image

So much has already been written about the bombings that happened in Boston on April 15. Upon hearing news like that my first instinct is to try to find some kind of understanding. Who? Why? We ask those questions as though the answers will bring some kind of clarity, but when they come it is clear that there is no understanding to be found. There will always be people who want to do terrible things but Boston showed once again that there are many more husbands, wives, fathers, mothers, children, friends, communities, citizens, nations…Each one of these words represents something far more powerful than the word terrorist.

My mother arrived from Switzerland to visit me in California the next day. It has been 10 years since her last visit and it is very emotional having her here with us. Even more so because when horrible things happen you want to pull your family in close. I am extremely fortunate to have been born in Paris, raised in Switzerland, and now living in California but there are pieces of me in all those different places and it can sometimes be difficult to feel complete.  Having her here is like uniting two parts of me that are normally separate.

We called the house I grew up in La Marilyn because my mother is a huge Marilyn Monroe fan and there were posters of her everywhere. It may as well have been wallpaper. I took my mother to go see the Hotel Del Coronado where Marilyn Monroe filmed Some Like It Hot and to visit her crypt in Westwood. Combining my mother, Marilyn, and California helps me feel whole.

image

Greetings from California!

We were also fortunate to have the Colcoa French Film Festival in town and being able to share my love of film with my mother here in Hollywood helped make me feel whole too. We saw Fly Me to the Moon directed by Pascal Chaumeil and Populaire directed by Régis Roinsard. Both were hilarious and seeing them with my mum was exactly what I needed.

Bisous, Caroline

www.carolineamiguet.com

image

Marilyn in front of the legendary Hotel Del Coronado.

*****

Eclats

Tant de choses ont déjà été écrites sur les attentats qui ont eu lieu à Boston le 15 Avril dernier. Mon premier instinct lorsque j’entends de telle nouvelle est d’essayer de trouver une sorte de compréhension. Qui? Pourquoi? Plein de questions fusent dans ma tête comme si les réponses pouvaient apporter une sorte de clarté, mais quand bien faire, ca n’aura jamais aucun sens. Il y aura à mon grand regret toujours des maniaques qui font des actes horribles, mais Boston a démontré une fois de plus qu’il y a beaucoup plus de maris, d’épouses, de pères, de mères, d’enfants, d’amis, de communautés, de citoyens, de nations … Chacun de ces mots représentent quelque chose de bien plus puissant que le mot terroriste.

Ma mère est arrivée en Californie en provenance de la Suisse au lendemain de cette tragédie. Sa dernière visite remonte à 10 ans, c’est très émouvant de l’avoir ici avec nous. D’autant plus que lorsque de tels actes d’horreur se produisent, vous voulez vous assurer que votre famille soit en sécurité et proche de vous. J’ai beaucoup de chance d’être née à Paris, d’avoir grandi en Suisse, et de vivre maintenant en Californie, mais il y a des petits morceaux, des éclats de moi dans tous ces endroits et parfois il est difficile de se sentir complète. On n’appartient à nulle part vraiment. D’avoir ma maman chez moi, avec mon mari c’est comme si je me recomposai pour l’occasion.

La maison dans laquelle j’ai grandi avait pour nom en fer forgé sur un des murs extérieur La Marilyn. Ma mère est une fan inconditionnelle de Marilyn Monroe et il y avait des posters partout. Ca aurait très bien pu être du papier peint ! Alors nous nous devions de nous rendre à l’Hôtel légendaire Del Coronado où Marilyn Monroe avait tourné Certains l’aime chaud. Nous avons rendu hommage à Marilyn en lui en rendant visite au cimetière de Westwood. La combinaison de ma mère, Marilyn, et la Californie m’ont apporté une sensation de douceur que je ne saurai vraiment décrire.

Nous sommes également allées au Festival du film français COLCOA et j’ai pu partager mon amour du cinéma avec ma mère ici à Hollywood. Nous avons vu Un plan parfait réalisé par Pascal Chaumeil et Populaire dirigé par Régis Roinsard. Deux films très marrants, frais et légers et de les voir avec ma mère était exactement ce dont j’avais besoin.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s