“My barriers are not my limits; they are my stepping stone to greatness.”

image

Lucy is a short film I acted in directed by a very talented 19 year old named Libby Blood which will be in the Short Film Corner at the Cannes Film Festival this week. The story was created by Libby and her sister Alicia and was inspired by their brother Luke, who has autism. Libby wanted to make a movie that shows the world through the eyes of an autistic child.

I was in Tokyo when I got a Facebook email from my hairstylist Brittany, who happened to be Libby’s cousin, regarding a project that had to be shot before Thanksgiving. Lucy takes place in France in 1939 and the filmmaker was looking for a French native speaker to play the mother of Lucy. This was to be Libby’s final high school project for her film class. The script was magical and I knew I was about to be a part of something special, but I didn’t have any idea the level of quality this film would have until I walked on the set.  Watch this video and you’ll know what I mean.

Libby is clearly very talented and what made this so special was that this was a labor of love for the entire Blood family! Libby’s father Todd, mother Kathy, and sister Alicia all put in an incredible amount of work to make this beautiful film happen. I was immersed into the 40’s immediately.

How do you get ready to play the mother of autistic child when you are not a mother yourself? I did research of what it would be like to raise an autistic child in the 40’s in France but ultimately realized it was unnecessary. Playing the mother of an autistic child is exactly the same as the mother of every child. This is the role of someone who loves and who needs to prepare her child for a harsh world without her.

What makes this film so great is the lesson of how many things depend on perspective and how we can often take them for granted. Everyday things that we ignore are for Lucy a wondrous adventure full of challenges and possibilities that lie behind them.

I got the chance to meet Luke, Libby’s brother for whom the film was made, at a screening of Lucy at the Arclight Theater in Hollywood. Unsurprisingly he was debonair and very talented like the rest of the family. Luke made a project for the YLPL Teen Film Festival and recently won its Critics Choice Award.

If you ‘d like to see more about Lucy please visit libbybloodfilms.com.

image

image

image

image

image

With actress Kera McKeon aka Lucy and director Libby Blood.

*****

En route pour le Festival de Cannes

“Mes barrières ne sont pas mes limites mais mon tremplin vers la beauté.”

Lucy est un court métrage dans lequel je joue mis en scène par Libby Blood, 19 ans. Lucy sera présenté dans le cadre du Short Film Corner du Festival de Cannes cette semaine. L’histoire a été créée par Libby et l’une de ses sœurs Alicia. Cette histoire a été inspirée par leur frère Luke, qui est autiste. Libby voulait faire un film qui montre le monde à travers les yeux d’un enfant atteint de cette condition.

J’étais à Tokyo quand j’ai reçu un e-mail via Facebook de ma coiffeuse aux USA Brittany, cousine de Libby Blood concernant un projet qui devait être tourné avant Thanksgiving. Lucy se passe en France en 1939 et la cinéaste cherchait une comédienne francophone pour jouer la mère de Lucy. Ce projet était le projet d’examen de dernière année de Libby au Lycée pour sa classe de cinéma. Le scénario était magique et je savais que j’étais sur le point de faire partie de quelque chose de très spécial, mais je n’avais pas la moindre idée du niveau de qualité de ce film jusqu’au moment ou je me suis retrouvée sur le tournage. Regardez cette vidéo et vous comprendrez mieux ce que je veux dire.

Libby est pleine de talent et ce qui rend ce projet si spécial c’est qu’il s’agit d’un travail d’amour pour toute sa famille! Todd, le père et manager de Libby, Kathy sa mère, sa sœur Alicia et d’autres membres de sa famille ont tous travaillé comme des forcenés pour la réalisation de ce projet. Je me suis retrouvée plongée dans les années 40 immédiatement rien qu’avec le décor. Enfin, c’est le ressenti que j’ai eu.

Comment est-ce que l’on se prépare à jouer la mère d’une enfant autiste alors que je ne suis pas une mère moi-même? J’ai fait des recherches sur ce c’était d’élever un enfant autiste dans les années 40 en France, mais j’ai vite réalisé que ce n’était pas l’âme de la situation. Jouer la mère d’un enfant autiste est exactement le même sentiment pour moi que je conçois de jouer la mère de chaque enfant ou lorsque l’on est mère. C’est le rôle de quelqu’un qui aime, qui protège et qui a besoin de préparer son enfant à un monde dur sans elle.

Ce qui rend ce film si grandiose est la leçon qu’il nous donne à chacun soit une perspective différente de la vie et de la façon dont nous pouvons souvent prendre les choses pour acquises. Des choses quotidiennes que nous ignorons sont pour Lucy, une merveilleuse aventure pleine de défis et de possibilités cachées.

J’ai eu la chance de rencontrer Luke, le frère de Libby pour qui le film a été réalisé, lors d’une projection de Lucy au Théâtre Arclight à Hollywood. Sans surprise, il était débonnaire et très talentueux comme le reste de la famille. Luke a fait un projet pour le Festival du film Teen YLPL et a récemment remporté son Critics Choice Award.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Lucy n’hésitez pas à vous rendre sur le site http://www.libbybloodfilms.com.

Bisous, Caroline

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s